Rôle du dérèglement de l’homéostasie des ions chlorures sur l’inflammation induite dans un modèle de traumatisme crânien

Résumé : La bumétanide, un inhibiteur du cotransporteur Na-K-Cl, a des effets positifs importants sur la physiopathologie de nombreux troubles neurologiques. L’objectif de mon travail a été dans un premier temps, d’étudier la cinétique de la réaction inflammatoire se mettant en place après un traumatisme crânien (TC). Et ensuite, de voir si ce traitement pouvait influencer ce processus inflammatoire, dans le but d’améliorer les troubles mnésiques dont souffrent les patients dans la phase chronique d’un TC.
Pour cela, des animaux ayant subi un impact cortical contrôlé (CCI) ont été traités à la bumétanide pendant la première semaine post-traumatique. J’ai utilisé des techniques immunohistochimiques, de cytométrie en flux et d’ELISA afin d’étudier la neurogenèse adulte ainsi que la morphologie et le phénotype des astrocytes et de la microglie. J’ai observé la motilité des cellules microgliales avec de l’imagerie in vivo. Enfin, j’ai posé des EEG télémétriques et réalisé des tests comportementaux pour étudier les conséquences sur la connectivité du cerveau et l’impact sur les performances cognitives. Nous avons montré que le déséquilibre de la neurogenèse adulte dans l’hippocampe induit par le CCI, et la diminution de la production neuronale sont contrés par la bumétanide. Le traitement permet également de limiter la perte massive d’interneurones PV. Nous montrons que cela pourrait être lié à l’augmentation de la production de BDNF produit par la microglie, et l’augmentation du nombre de contacts avec les interneurones PV. La bumétanide permet enfin d’empêcher l’apparition de troubles mnésiques et les modifications de la bande thêta dans la phase chronique.
Nous révélons ici un nouveau mécanisme d’action de la bumétanide médié par une accélération de l’activation de la microglie après un TC qui conduit à une action neuroprotectrice, contribuant à l’amélioration des performances cognitives.

Jury :

Président – Prof. Valéry Matarazzo – Inmed, Marseille

Rapporteur - Dr Gilles Huberfeld, Cirb, Paris

Rapportrice - Dr Sabine Lévi, P3Cell, Paris

Examinatrice – Prof. Agnès Nadjar, Neurocentre Magendie, Bordeaux

Co-Directeur de thèse – Christophe Pellegrino, Inmed, Marseille

Co-Directeur de thèse – Claudio Rivera, Inmed, Marseille

 

Marien Tessier, équipe Activités précoces dans le cerveau en développement – Roustem Khazipov

Salle de conférence Inmed

Mardi 7 décembre à 14h

 

 

Partager l'article