Qu’est-ce que le temps ? À ce jour, personne ne peut répondre à cette question. Pourquoi ? Parce que la quatrième dimension de notre univers demeure la principale inconnue de l’équation spatio-temporelle. Pour nous tous, le temps coule exclusivement du passé vers le futur. Et pourtant, notre cerveau se souvient du passé, pas de l’avenir. Cette année, notre conférence s’intéresse à la notion de Temps.

NeuroSchool Stories, le 7 octobre 2019 à partir de 18h à l’Ecole de Médecine  – amphithéatre Toga -27 bvd Jean Moulin 13005 Marseille.

Un évènement organisé par la Neuroschool pour tout le monde.

Inscription ici

Programme:

18h à 19h30. Disintegrating the ghost in the machine – Jennifer Coull (Chercheuse CNRS)
Time is relative. It sometimes appears to speed up or slow down. This is because our perception of time is a mental construct, derived from the way events in the world are processed in the brain. Nevertheless, the slippery concept of time can be structured by draping it over more concrete functional scaffolding. In childhood, we learn about time through action. This might explain why, in adulthood, the perception of elapsing time is processed by structures of the brain more typically associated with motor function.
— En anglais

18h à 19h30. Quand le temps de nos cellules est conté…- Anne-Marie François-Bellan (Chercheuse INSERM)
Notre corps vit au rythme de chronomètres internes appelés horloges circadiennes. Anne Marie François-Bellan (AMU) parlera de nos horloges cellulaires et de la course dans les espaces de la cellule, de gènes « horloges » dont la découverte a été récompensée par le prix Nobel 2017. Elle montrera également comment l’horloge moléculaire au travers de petits corpuscules du noyau, utilise l’espace de la cellule pour faire rythmer nos gènes.
— En français

18h à 19h30. Le temps des sens – Laurent Perrinet (Chercheur CNRS)
Dans le monde qui nous entoure, nous percevons le temps s’écouler de façon immuable et universelle. Pourtant, il existe un temps pour chaque sens. Laurent Perrinet (AMU) exposera la dynamique des réseaux de neurones et le temps particulier qui sont associés à l’un d’entre eux, la vision.

18h à 19h30. La transmission du temps – Daniele Schön (Chercheur Inserm)

18h à 19h30. Le temps incarné : un voyage dans l’espace-temps - Camille Grasso (Doctorante en psychologie cognitive et neurosciences)
Notre perception et conceptualisation du temps sont façonnées tout au long de notre vie par les interactions entre notre corps et l’espace dans lequel nous évoluons. Le paradigme de cognition incarnée nous permet de faire l’hypothèse que mouvements corporels et subjectivité sont les conditions sine qua non pour ressentir et comprendre le temps.

18h à 19h30. Le temps rétréci – Corine Sombrun & Francis Taulelle (Conférenciers)
Le sens du temps est altéré chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson ou d’un déficit d’attention. Il est également modifié par des illusions temporelles, l’âge, l’hypnose ou encore des états de conscience modifiés. Corine Sombrun, écrivaine et co-fondatrice du TranceScience Resarch Institute, expliquera comment elle a transféré la transe chamanique en transe cognitive. Elle montrera également comment, durant une transe, le temps se rétrécit.
— En français

19h30 – 21h. Après les Neurostories, nous vous invitons à partager un temps privilégié avec les conférenciers. Les intervenants développeront les thèmes traités dans leur conférence. Ce sera l’occasion d’échanger et de partager des idées dans un contexte convivial.

19h30 – 21h. Apéritif!

Partager l'article